La cinquième saison de l’Etna

Coucher de lune sur l'Etna, le 10 mars 2014.

Coucher de lune sur l’Etna, le 10 mars 2014.

Mars 2014 – Comment vit-on sur les flancs d’un volcan actif et répertorié parmi les « Volcans de la Décennie » ? Malgré ses imposants 3330 mètres d’altitude et une centaine d’éruptions au XXe siècle, l’Etna est réputé n’être qu’un « gentil géant ». Il n’a pas la réputation sulfureuse et le caractère explosif de son cousin italien, le Vésuve, et si Naples pourrait être engloutie en cinq minutes par une coulée pyroclastique, Catane se trouve à plusieurs jours des coulées de lave les plus menaçantes. Lire la suite

Tagué , , ,

Rencontre avec Quim Arrufat

Quim Arrufat, député de Candidatura d'Unitat Popular (CUP), Vilanova i la Geltrú, mai 2014.

Quim Arrufat, député de Candidatura d’Unitat Popular (CUP), Vilanova i la Geltrú, mai 2014.

A trois jours de la Diada, fête nationale catalane, qui pourrait être une démonstration de force en faveur du référendum du 9 novembre, la plateforme Projecte Catalunya reprend du service. Rencontre avec un jeune député indépendantiste, Quim Arrufat.

Vilanova i la Geltrú, province de Barcelone, 24 mai 2014 – C’est un jeune trentenaire, l’air décontracté, cheveux courts et boucle d’oreille, qui nous aborde et suggère un café associatif pour notre entretien. Des études en sciences politiques, un mandat de conseiller municipal, et en 2012 Quim Arrufat est élu à 29 ans député au Parlement de Catalogne, sur la liste de Candidatura d’Unitat Popular (CUP), une petite formation politique indépendantiste. Lire la suite

Tagué , , ,

« Dites-leur que c’est pas Chicago ! »

L'immeuble à proximité duquel deux jeunes hommes ont trouvé la mort samedi 23 août, à Montpellier.

L’immeuble à proximité duquel deux jeunes hommes ont trouvé la mort, le 23 août, à Montpellier.

Montpellier, 24 août 2014 – J’arrive à l’heure de la sieste, il n’y a donc pas grand monde dans la rue. Un vieil homme me met en garde : « Les gens sont un peu nerveux avec ce qui est arrivé cette nuit, ne les prends pas en photo ! » Hier soir, à l’entrée de l’immeuble, deux jeunes ont trouvé la mort au cours d’une fusillade.

Pas de policiers en uniforme, ni le moindre journaliste. Quelques regards curieux ou suspicieux dans ma direction. Quelqu’un me demande pour qui je bosse, un autre me fait remarquer : « Les médias, c’est pas pour vous manquer de respect, mais parfois c’est pas bien loin de la propagande. » Sempiternel refrain, mille fois entendu, quelques centaines de fois assez juste.

Lire la suite

Tagué , ,

Réflexion estivale sur l’identité

« Je souhaite pour la Palestine ce que je souhaite aussi pour la Catalogne : que nous soyons un jour un État libre et indépendant. » (Abou Anan, Hébron, août 2014)

Abou Anan, dont la maison a été reconstruite par un groupe de Catalans, Hébron, août 2014.

Jérusalem, 31 juillet 2014 – En reportage avec Laura Surroca, photographe catalane. Une discussion s’engage avec un commerçant palestinien. Il l’interroge :

« D’où venez-vous ?
– D’Espagne.
– Mais plus précisément ?
– Je suis de Barcelone.
– Alors vous n’êtes pas espagnole, mais catalane. »

Un franc sourire répond à cette affirmation. Il faut dire que le lancement par le collectif Off Source de la plate-forme de reportages sur la Catalogne, en juin dernier, a été assez unanimement salué en France : « Oh ! ils nous font chier les Catalans… » (une amie universitaire) ; « Passer du Printemps arabe au régionalisme, tu n’as pas peur de t’enterrer ? » (un confrère photographe) ; « Pourquoi vouloir apprendre le catalan ? C’est une langue morte… » (une libraire à Montpellier).

Lire la suite

Tagué , ,

Au diable l’actu !

Parvis de l'hôtel de ville de Montpellier, le 19 juillet 2014.

Parvis de l’hôtel de ville de Montpellier, le 19 juillet 2014.

Montpellier, 19 juillet 2014 – J’étais parti pour vous raconter la manifestation de solidarité avec Gaza, mais à quoi bon ? Vous dire qu’elle était plutôt familiale, qu’on n’y entendait pas plus de slogans antisémites qu’on n’y observait de débordements, n’y changera rien. Les petites mains de la presse ne font pas les titres, et il est probable qu’on ne parlera demain que des hordes barbares déferlant sur Paris et menaçant la République, une et indivisible.

Puis dire d’une manifestation en soutien à la Palestine qu’elle s’est bien déroulée, c’est déjà presque suspect. Ne serait-ce pas la preuve d’une collusion de ma part avec l’islamisme le plus fanatique ? Ou la preuve d’un crypto-antisémitisme ?

Bref, l’actualité est assez triste pour m’avoir fait passer l’envie de la commenter, et je préfère ce soir poster une photo prise en fin de manif. Un couple de mariés arrivait d’un pas alerte à la mairie, longeant le parvis, j’ai tout juste eu le temps de me placer avant qu’il ne tombe nez à nez avec deux dizaines de CRS gardant l’entrée. Une photo à la volée, un peu floue, mais plus sympathique qu’un journal télévisé…

Tagué , , ,

Des castells pour le droit de voter

Parvis de la Sagrada Família, Barcelone, le 8 juin 2014.

Parvis de la Sagrada Família, Barcelone, le 8 juin 2014.

A l’instar du portail Tsunami 3.11 Aftermath de Nicolas Datiche et Arnauld Bernard sur le Tōhoku, voici le point de départ d’un nouveau projet : raconter la Catalogne sur le chemin de son indépendance. Ou pas. Projecte Catalunya, c’est un regard croisé entre Laura Surroca et moi-même, autour d’un processus sur lequel on trouve plus d’informations dans la presse anglo-saxonne que française. Et l’on se demande bien pourquoi…

Barcelone, 8 juin 2014 – Sur le parvis de la Sagrada Família et sous un soleil de plomb, ils sont quelques centaines à attendre les douze coups de midi. Armés de drapeaux indépendantistes ou parés des couleurs sang et or, ils tournent des visages souriants vers la scène, où se succèdent les orateurs. Quelques stands, des pétitions que l’on signe, des discussions passionnées et des tracts dont on se remplit les poches, l’ambiance est familiale autant que militante. Lire la suite

Tagué , ,

Making of

Milan Bartholomé, massif du Thaurac, mai 2014.

Milan Bartholomé, massif du Thaurac, mai 2014.

Massif du Thaurac, mai 2014 – Si je préfère les sujets de fond, il m’arrive aussi de faire de l’illustration autour des thèmes qui me sont chers, ou pour répondre à des commandes. Aujourd’hui, j’avais pour mission de faire des photographies de grimpeurs en falaise, tout en mettant en valeur les paysages de la région. Avec une consigne imposée par le commanditaire : « Qu’ils fassent comme s’ils se prenaient en photo avec leur téléphone ! »

D’où cet autoportrait d’un enfant, heureux d’avoir triomphé d’une voie cotée 9c+. Ou presque. Lire la suite

Tagué , ,

Une pensée pour Camille

Camille Lepage, en Centrafrique.

Camille Lepage, en Centrafrique.

13 mai 2014 – Je râle dans mon plumard, shooté à la cortisone. Nouveauté d’un printemps venteux, une violente allergie à des pollens, qui pourtant portent la vie dans les airs. Puis soudain, un SMS, un cri, un silence et les larmes de ma compagne. Vite, choper un portable et vérifier, demander aux copains, ici ou là-bas. Non, ce n’est pas une mauvaise blague. Camille Lepage est bien morte, tuée comme tant d’autres. Je la connaissais à peine. Je voyais surtout défiler ses images dans la presse et sur les réseaux sociaux. Pourtant, mon ventre se noue, je suis envahi de rage et de tristesse. Sa mort réveille de vieux démons, je revois d’autres copains emportés par leur passion et quelques grammes explosifs de métal. Insoutenable indécence d’une journée de merde : j’ai passé des heures à me plaindre d’une invasion de pollens, au même moment on retrouvait le corps d’une talentueuse photographe de vingt-six ans. Je me sens ridicule. D’ordinaire, on a pléthore de souvenirs, souvent chaleureux. Pour Camille, je n’ai pas ce luxe. Lire la suite

Tagué ,

Une guerre sans effusion de sang

Hélène Mandroux, maire de Montpellier, lors des Assises de l’économie maritime et du littoral, le 3 décembre 2013, à Montpellier.

Hélène Mandroux lors des Assises de l’économie maritime et du littoral, le 3 décembre 2013, à Montpellier.

3 décembre 2013 – A quoi pensait le maire, pianotant sur son téléphone pendant le discours de Jean-Marc Ayrault ? Ce jour-là, le Premier ministre annonçait publiquement le retrait d’Hélène Mandroux de la course pour la mairie de Montpellier, osant même ajouter : « C’est son choix ! »

Aujourd’hui, alors que le candidat officiel du Parti socialiste, Jean-Pierre Moure, est en difficulté pour gagner la mairie, la voici qui annonce officiellement soutenir son principal rival, Philippe Saurel, dissident du même parti.

Ainsi, Georges Frêche a peut-être passé l’arme à gauche, mais Mao Zedong n’est toujours pas démenti : « La politique est une guerre sans effusion de sang et la guerre une politique sanglante. »

Tagué ,

Il soccorso alpino

Au cours d'une journée de recyclage des techniques de secours en montagne du Club alpin italien.

Au cours d’une journée de recyclage des techniques de secours en montagne du Club alpin italien, mars 2014.

9 mars 2014 – Deuxième jour sur les flancs de l’Etna. Réveil au petit matin avec l’idée de faire l’ascension de la face Sud avec un guide, pour photographier la dernière coulée de lave de la Valle del Bove. Du moins, jusqu’à 2800 mètres de haut, la Préfecture de Catane ayant interdit d’aller au-delà en raison de l’activité volcanique.

Mais on peut s’être préparé autant que possible, avoir collectionné les calories utiles et superposé les vêtements techniques, réuni le matos photo et rechargé les batteries, en montagne on reste toujours tributaire de la météo. Et le guide, après une demi heure à scruter le ciel, a finalement déclaré laconiquement : « Oggi, è impossibile ! » Lire la suite

Tagué , , ,

Sur les flancs de l’Etna

Une vue du Monte Silvestri Superiore (2000 m), sur le flanc Sud de l'Etna, mars 2014.

Une vue du Monte Silvestri Superiore (2000 m), sur la face Sud de l’Etna, mars 2014.

8 mars 2014 – D’abord, une nuit presque blanche, disons grise. Puis une tentative vaine de récupérer un peu après le décollage, mais c’était sans compter sur la petite voix grésillarde cherchant avec insistance à vendre quelques poignées de lipides aussi dégueulasses qu’onéreux. Pour couronner le tout, une petite heure de fouille par la douane italienne à l’arrivée, leur berger allemand m’ayant confondu avec Pablo Escobar. Enfin, quatre heures de route avant de céder aux charmes de Morphée, à quelques kilomètres de l’Etna. Lire la suite

Tagué , ,

Un autre regard

Jean-Luc Mélenchon au cours d'un meeting de soutien à Muriel Ressiguier, candidate à la mairie de Montpellier, le 19 février 2013.

Jean-Luc Mélenchon lors d’un meeting de soutien à Muriel Ressiguier, candidate à la mairie de Montpellier, le 19 fév. 2013.

Pour un photographe, les meetings politiques se ressemblent un peu tous, quelle que soit la qualité des orateurs ou des oratrices que l’on a l’occasion d’entendre : nous nous retrouvons parqués dans une fosse, en contre plongée et à contre jour, avec une mobilité très réduite, quand on ne se marche pas les uns sur les autres…

Mais parfois, il y a le coup de chance ou la bonne rencontre, on peut travailler à l’écart et se payer le luxe d’avoir un autre regard. Et c’est dans ces moments-là, loin de la meute, que j’aime le plus faire des images.

Tagué ,

La race des guerriers

Jelloul Ben Hamida, coordinateur du Front populaire tunisien, et Riadh Ben Fadhel, élu du Front populaire à l'Assemblée nationale constituante, à Montpellier, le 8 février 2014.

Riadh Ben Fadhel, élu du Front populaire tunisien à l’Assemblée nationale constituante, à Montpellier, le 8 février 2014.

Le chanteur kabyle Matoub Lounès le répétait, avant d’être assassiné par le GIA, le 25 juin 1998 :

« Je suis de la race des guerriers. Ils peuvent me tuer mais ils ne me feront jamais taire. Je préfère mourir pour mes idées que de lassitude ou de vieillesse. »

Cette citation, Chokri Belaïd aimait la faire sienne. Avocat et cofondateur du Front populaire tunisien, il a dénoncé à de nombreuses reprises la poussée de l’islam intégriste en Tunisie. Il a été à son tour abattu par des islamistes, le 6 février 2013.

Mais ce soir, en écoutant quelques acteurs de la Révolution tunisienne à Montpellier, il semblait évident que si les hommes meurent, les idéaux demeurent. Non, la Révolution de la dignité n’est pas terminée.

Tagué , ,

Un bilan des pertes mitigé

Eric Ferysselinard, préfet de l’Aude, et Jean-Pierre Delord, maire de Bugarach, présentant le dispositif de sécurité.

Eric Ferysselinard, préfet de l’Aude, et Jean-Pierre Delord, maire de Bugarach, présentant le dispositif de sécurité.

C’était il y a tout juste un an, le 21 décembre 2012. La fin du monde étant annoncée, mon camarade Arnauld et moi-même prenions le prétexte fallacieux de la couverture médiatique de l’événement pour aller nous réfugier à quelques kilomètres du pic de Bugarach, refuge déclaré de tous les survivalistes. S’il s’avérait que cette 183ème prévision de fin du monde depuis la chute de l’Empire romain était juste, nos chances de survie augmenteraient considérablement, et un bon photographe est un photographe vivant !

Ainsi, c’est armés de tout notre courage et de bons sacs de couchage que nous gravissions les flancs du pic, parfois en pleine nuit et à la lueur d’une lampe frontale, à la recherche d’éventuels réfugiés. Nous parions sur le fait que dans un contexte de disparition brutale de l’humanité, les rédactions seraient plus promptes à nous mettre en commande en oubliant le fameux rapport morts-kilomètres : après tout, Bugarach et ses 202 habitants allaient devenir d’un instant à l’autre le centre du nouveau monde, et ça c’est un sujet ! Lire la suite

Tagué , ,

Hacking et journalisme

Lors de l'inauguration du hackerspace de Montpellier, en septembre 2013.

Lors de l’inauguration du BIB à Montpellier, en septembre 2013.

Selon Wikipédia, un hackerspace est un lieu où des personnes avec un intérêt commun, notamment l’informatique et les technologies, peuvent se rencontrer et collaborer ; une sorte de laboratoire communautaire ouvert, où l’on peut partager ressources, techniques et savoirs. On y rencontre entre autres des hackers, ces passionnés de bidouille et non ces redoutables pirates informatiques, comme on le lit parfois…

C’est le genre d’espace où les journalistes devraient passer plus de temps, ne serait-ce que pour se familiariser aux problématiques de la protection des sources et des informations dans un environnement numérique.

A Montpellier, il y a le BIB. On peut notamment y apprendre à anonymiser et chiffrer ses communications, ce que ne propose pas encore le Club de la Presse local. Une idée pour de prochains ateliers avec hackers et journalistes ?

Tagué , ,