Archives Mensuelles: novembre 2012

Journaliste, dégage !

A Notre-Dame-des-Landes, lors de la manifestation du 17 novembre 2012.

A Notre-Dame-des-Landes, lors de la manifestation du 17 novembre 2012.

Les jours se suivent et se ressemblent à Notre-Dame-des-Landes : les gardes mobiles harcèlent les « Occupants » de la ZAD, et une minorité de zadistes harcèle les journalistes. Cette minorité, certes minoritaire, n’en est pas moins résolument pénible et menaçante à l’égard de la presse. Ou d’autres, d’ailleurs. Un camarade me racontait comment son organisation libertaire s’était faite sortir manu militari d’un cortège, car aucune récupération ne serait tolérée ! J’ai pourtant le sentiment que l’opposition au projet d’aéroport est discrètement récupérée par quelques illuminés. Ou des provocateurs infiltrés. Mais passons…

Les bons jours, ce sont des avertissements écrits. Comme sur la photo de Romain Beurrier, ci-dessus. Avec au passage un bel exemple de novlangue, puisque « nos propres médias » se dit en français « nos chargés de communication ». Si si. Comment pourrait-on être à la fois acteur et témoin ? Un petit rappel de la charte de Munich : « Ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs. »

Lire la suite

Tagué ,

Une pensée pour Rémi

Place Tahrir, au Caire, le 26 novembre 2011.

Place Tahrir, au Caire, le 26 novembre 2011.

– V for Victory ?
– Yes… No… Yes ! but also for Victims !

C’était place Tahrir, il y a tout juste un an. La révolution connaissait une de ses semaines les plus violentes depuis la démission de Moubarak, en février 2011. J’apprenais le métier dans ce contexte, et pour rien au monde je n’aurais voulu être ailleurs, trop heureux de tenter de saisir l’historicité du moment.

Ce jour-là, j’étais aux côtés de Rémi Ochlik pendant la manifestation. Il avait déjà quelques années de métier et un talent fou. Je n’avais qu’à l’observer bosser et regarder son editing en rentrant à l’hôtel pour m’en convaincre. C’était un exemple à suivre, devenu aussi un ami. Il me filait parfois quelques conseils, toujours bons à prendre. Et ce soir-là, il m’a dit avoir aimé deux photos dans ma série du jour, dont celle-ci. Elle est pour lui.

Rémi est mort le 22 février 2012, lors du bombardement du centre de presse de Homs, en Syrie. Il avait vingt-huit ans.

Tagué , ,

Journaliste, passe ton chemin !

Image d’illustration réalisée à Montpellier en 2009.

Image d’illustration réalisée à Montpellier en 2009.

J’étais parti pour pousser une gueulante contre l’accueil assez lamentable réservé à mes camarades journalistes présents à Notre-Dame-des-Landes. Mais Gaspard Glanz a signé un excellent édito pour RennesTV, auquel je ne vois rien à rajouter. Ou presque. Si je suis moins nuancé, je ne peux que vous recommander de lire son papier.

RennesTV, je les ai découvert mi-octobre. Depuis, ils se sont distingués par une production régulière et de qualité sur la « zone à défendre » (ZAD), contribuant largement à populariser la lutte des « Occupants » contre le projet d’aéroport. Voyez leur dernier film pour vous en convaincre, Opération Astérix. On se sent mieux après… Dès le début, leurs vidéos m’ont donné envie d’être de cette aventure. En tant que photographe, pour témoigner, même si je n’ai jamais caché ma sympathie pour ce petit Larzac. Les films, les récits et les images d’autres journalistes, ont motivé de nombreux amis pour faire le déplacement et prêter main forte. Preuve s’il en fallait que leur présence est indispensable pour gagner une bataille médiatique et faire nombre.

Lire la suite

Tagué ,

Mémento

Un hommage aux femmes de la Résistance, lors du spectacle Mémento.

Un hommage aux femmes de la Résistance, lors du spectacle Mémento.

« Mémento est une fiction documentaire interrogeant les résistances d’hier et d’aujourd’hui, une intervention urbaine brouillant les pistes, une œuvre protéiforme qui s’immisce dans la ville jour après jour et s’y installe. Dans la tradition de la peinture muraliste, relayée par les techniques du street art, s’écrit une prise de parole sur les murs de la cité. Des voix s’élèvent, des expériences sont livrées, en marge de la société et de l’ordre établi. »

En bref, une très belle expérience ! Proposée par la compagnie KompleXKapharnaüM, à Montpellier, pendant la ZAT #5. On attend avec impatience de revoir la troupe à l’œuvre, ici ou ailleurs…

Tagué ,