Porto

Escadas Codeçal, Porto, février 2013.

Escadas Codeçal, Porto, février 2013.

Connue sous le nom de Cidade Invicta, la « ville invaincue », c’est elle qui a donné son nom au Portugal, le pays où le noir est couleur. Et pourtant, ce sont les couleurs vives qui dominent à Porto. Quand on flâne à proximité de l’embouchure du Douro, le linge étendu dans de petites ruelles à flanc de colline rappelle même le Sud de l’Italie. A la tombée de la nuit, la brume recouvre doucement la ville, les couleurs s’estompent, et on a alors l’impression d’être perdu dans un village de la côte irlandaise. Mais ce n’est ni l’Italie, ni l’Irlande, « c’est juste le Portugal… », dixit une amie lisboète.

Les compagnies aériennes à bas prix ayant la bonté de nous faire atterrir dans des villes secondaires, c’est donc là que j’ai découvert ce pays méditerranéen qui se paye de luxe de regarder vers l’Atlantique. Il me fallait fuir la fureur du Printemps arabe et la grisaille française…

« Nous ne nous reconnaissions pas dans leur France dépressive et leur catalogue de ruines. Dans un sursaut, nous avons préféré partir. Le Sud, la latinité étaient un cabotage comme un autre. » (Olivier Frébourg, Souviens-toi de Lisbonne)

Autant vous dire que je ne regrette rien…

Publicités
Tagué

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :