Sur les flancs de l’Etna

Une vue du Monte Silvestri Superiore (2000 m), sur le flanc Sud de l'Etna, mars 2014.

Une vue du Monte Silvestri Superiore (2000 m), sur la face Sud de l’Etna, mars 2014.

8 mars 2014 – D’abord, une nuit presque blanche, disons grise. Puis une tentative vaine de récupérer un peu après le décollage, mais c’était sans compter sur la petite voix grésillarde cherchant avec insistance à vendre quelques poignées de lipides aussi dégueulasses qu’onéreux. Pour couronner le tout, une petite heure de fouille par la douane italienne à l’arrivée, leur berger allemand m’ayant confondu avec Pablo Escobar. Enfin, quatre heures de route avant de céder aux charmes de Morphée, à quelques kilomètres de l’Etna.

Mais au réveil, quel bonheur ! Sous mes yeux, un massif forçant le respect, vaguement vêtu de sa tenue hivernale : de la pierre noire, des nuages gris et quelques restes de neige blanche, bien que trop peu pour cette période de l’année. De quoi rendre fou mon boitier, à la peine pour faire des expositions qui tiennent la route, mais en joie d’avoir de nouveaux paysages à découvrir les prochains jours.

Pour ajouter un peu de couleur à ce tableau, je me suis mis en tête de trouver coûte que coûte le moyen d’approcher la coulée de lave se faufilant vers la mer depuis quelques semaines. Affaire à suivre, donc…

Publicités
Tagué , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :