Archives de Catégorie: En vrac

« Dites-leur que c’est pas Chicago ! »

L'immeuble à proximité duquel deux jeunes hommes ont trouvé la mort samedi 23 août, à Montpellier.

L’immeuble à proximité duquel deux jeunes hommes ont trouvé la mort, le 23 août, à Montpellier.

Montpellier, 24 août 2014 – J’arrive à l’heure de la sieste, il n’y a donc pas grand monde dans la rue. Un vieil homme me met en garde : « Les gens sont un peu nerveux avec ce qui est arrivé cette nuit, ne les prends pas en photo ! » Hier soir, à l’entrée de l’immeuble, deux jeunes ont trouvé la mort au cours d’une fusillade.

Pas de policiers en uniforme, ni le moindre journaliste. Quelques regards curieux ou suspicieux dans ma direction. Quelqu’un me demande pour qui je bosse, un autre me fait remarquer : « Les médias, c’est pas pour vous manquer de respect, mais parfois c’est pas bien loin de la propagande. » Sempiternel refrain, mille fois entendu, quelques centaines de fois assez juste.

Lire la suite

Publicités
Tagué , ,

Au diable l’actu !

Parvis de l'hôtel de ville de Montpellier, le 19 juillet 2014.

Parvis de l’hôtel de ville de Montpellier, le 19 juillet 2014.

Montpellier, 19 juillet 2014 – J’étais parti pour vous raconter la manifestation de solidarité avec Gaza, mais à quoi bon ? Vous dire qu’elle était plutôt familiale, qu’on n’y entendait pas plus de slogans antisémites qu’on n’y observait de débordements, n’y changera rien. Les petites mains de la presse ne font pas les titres, et il est probable qu’on ne parlera demain que des hordes barbares déferlant sur Paris et menaçant la République, une et indivisible.

Puis dire d’une manifestation en soutien à la Palestine qu’elle s’est bien déroulée, c’est déjà presque suspect. Ne serait-ce pas la preuve d’une collusion de ma part avec l’islamisme le plus fanatique ? Ou la preuve d’un crypto-antisémitisme ?

Bref, l’actualité est assez triste pour m’avoir fait passer l’envie de la commenter, et je préfère ce soir poster une photo prise en fin de manif. Un couple de mariés arrivait d’un pas alerte à la mairie, longeant le parvis, j’ai tout juste eu le temps de me placer avant qu’il ne tombe nez à nez avec deux dizaines de CRS gardant l’entrée. Une photo à la volée, un peu floue, mais plus sympathique qu’un journal télévisé…

Tagué , , ,

Making of

Milan Bartholomé, massif du Thaurac, mai 2014.

Milan Bartholomé, massif du Thaurac, mai 2014.

Massif du Thaurac, mai 2014 – Si je préfère les sujets de fond, il m’arrive aussi de faire de l’illustration autour des thèmes qui me sont chers, ou pour répondre à des commandes. Aujourd’hui, j’avais pour mission de faire des photographies de grimpeurs en falaise, tout en mettant en valeur les paysages de la région. Avec une consigne imposée par le commanditaire : « Qu’ils fassent comme s’ils se prenaient en photo avec leur téléphone ! »

D’où cet autoportrait d’un enfant, heureux d’avoir triomphé d’une voie cotée 9c+. Ou presque. Lire la suite

Tagué , ,

Une guerre sans effusion de sang

Hélène Mandroux, maire de Montpellier, lors des Assises de l’économie maritime et du littoral, le 3 décembre 2013, à Montpellier.

Hélène Mandroux lors des Assises de l’économie maritime et du littoral, le 3 décembre 2013, à Montpellier.

3 décembre 2013 – A quoi pensait le maire, pianotant sur son téléphone pendant le discours de Jean-Marc Ayrault ? Ce jour-là, le Premier ministre annonçait publiquement le retrait d’Hélène Mandroux de la course pour la mairie de Montpellier, osant même ajouter : « C’est son choix ! »

Aujourd’hui, alors que le candidat officiel du Parti socialiste, Jean-Pierre Moure, est en difficulté pour gagner la mairie, la voici qui annonce officiellement soutenir son principal rival, Philippe Saurel, dissident du même parti.

Ainsi, Georges Frêche a peut-être passé l’arme à gauche, mais Mao Zedong n’est toujours pas démenti : « La politique est une guerre sans effusion de sang et la guerre une politique sanglante. »

Tagué ,

Un autre regard

Jean-Luc Mélenchon au cours d'un meeting de soutien à Muriel Ressiguier, candidate à la mairie de Montpellier, le 19 février 2013.

Jean-Luc Mélenchon lors d’un meeting de soutien à Muriel Ressiguier, candidate à la mairie de Montpellier, le 19 fév. 2013.

Pour un photographe, les meetings politiques se ressemblent un peu tous, quelle que soit la qualité des orateurs ou des oratrices que l’on a l’occasion d’entendre : nous nous retrouvons parqués dans une fosse, en contre plongée et à contre jour, avec une mobilité très réduite, quand on ne se marche pas les uns sur les autres…

Mais parfois, il y a le coup de chance ou la bonne rencontre, on peut travailler à l’écart et se payer le luxe d’avoir un autre regard. Et c’est dans ces moments-là, loin de la meute, que j’aime le plus faire des images.

Tagué ,

Hacking et journalisme

Lors de l'inauguration du hackerspace de Montpellier, en septembre 2013.

Lors de l’inauguration du BIB à Montpellier, en septembre 2013.

Selon Wikipédia, un hackerspace est un lieu où des personnes avec un intérêt commun, notamment l’informatique et les technologies, peuvent se rencontrer et collaborer ; une sorte de laboratoire communautaire ouvert, où l’on peut partager ressources, techniques et savoirs. On y rencontre entre autres des hackers, ces passionnés de bidouille et non ces redoutables pirates informatiques, comme on le lit parfois…

C’est le genre d’espace où les journalistes devraient passer plus de temps, ne serait-ce que pour se familiariser aux problématiques de la protection des sources et des informations dans un environnement numérique.

A Montpellier, il y a le BIB. On peut notamment y apprendre à anonymiser et chiffrer ses communications, ce que ne propose pas encore le Club de la Presse local. Une idée pour de prochains ateliers avec hackers et journalistes ?

Tagué , ,

Mariage sous protection rapprochée

L'arrivée des mariés sur le parvis de la mairie de Montpellier, 29 mai 2013.

L’arrivée des mariés sur le parvis de la mairie de Montpellier, 29 mai 2013.

Je n’avais aucune envie d’aller couvrir ce mariage : pas fan de l’exercice, et pas motivé pour jouer des coudes au sein de la meute. Je n’ai donc pas demandé d’accréditation, préférant me concentrer sur des projets à long terme.

Et finalement, sur un coup de tête, j’ai pris mon boitier et je suis parti vers la mairie dix minutes avant le début du mariage. Sans véritable intention d’approcher le périmètre sacré, mais plutôt pour renifler l’atmosphère. Après tout, chaque fois que je ne suis pas quelque part, il se passe un truc… Alors autant aller y faire un tour !

Je suis tombé sur les mariés dès leur arrivée sur le parvis de la mairie. Cette photo n’est pas une plaque, mais qu’importe ! Elle raconte un peu l’ambiance d’un moment hystérique autant qu’historique, avec un dispositif policier digne d’un déplacement présidentiel et des chaines de télévision venues de tous les continents. Aujourd’hui, le parvis Georges Frêche avait l’allure d’une petite Croisette, avec ses hordes de photographes et de badauds, affairés à ne rien rater du quart d’heure de gloire d’un couple quasi inconnu.

Seules quelques minutes ont été nécessaires pour que je réalise à quel point j’avais bien fait de ne pas demander d’accréditation. Cette petite sortie a fait renaître l’envie de prendre le large pour tenter de raconter d’autres histoires, loin des caméras et de la folie médiatique. Affaire à suivre…

Tagué ,

« Fais-toi kidnapper ! »

Lors d'une projection à Visa pour l'image, septembre 2012.

Lors d’une projection à Visa pour l’image, septembre 2012.

Cela faisait plusieurs mois que je n’avais pas de nouvelles de Pierre Borghi, rencontré en septembre 2012 à Visa pour l’image, et qui après quelques années dans l’humanitaire se lançait dans la photographie. Je ne m’en étais pas étonné : c’est plutôt classique, dans ce métier, de se perdre de vue pour mieux se retrouver ensuite. Et tant qu’on ne voit pas la bouille des copains à la téloche, c’est qu’a priori tout va bien…

Puis, une nuit d’insomnie, le réflexe de jeter un œil aux news… et une belle claque à la lecture d’un article de RFI :

C’est à la fin du mois de novembre que Pierre Borghi, photographe indépendant, a été capturé en Afghanistan. Un pays qu’il connaissait pour y avoir travaillé pendant près d’un an pour une ONG française. C’est finalement après plus de quatre mois comme otage qu’il a « apparemment échappé à ses ravisseurs ».

Je nous revois déconner dans ce vieil appartement, à Perpignan, autour d’un thé, entre deux conversations sur les coins les plus pourris du monde ou sur ce qu’il convient d’avoir dans son runbag, ce petit sac de vingt litres à garder sous le coude, just in case, pour pouvoir partir en moins d’une minute… Lire la suite

Tagué ,

Le photojournalisme, ce loisir…

Jean-Luc Mélenchon en meeting à Montpellier, février 2012.

Jean-Luc Mélenchon en meeting à Montpellier, février 2012.

Le photojournalisme, c’est connu, est un loisir assez chouette, pour ne pas dire fun : l’occasion de boire des coups avec des célébrités et de voyager dans des hôtels prestigieux autour du globe. La vie de rêve, quoi !

Enfin presque…

Comme tout le monde n’est pas né dans un palais, certains cherchent à se faire payer pour cette activité. Du moins par les professionnels. Un grand nombre de collègues fait preuve, en effet, d’une grande tolérance à l’égard des nombreux blogs qui se servent de leurs photos pour se faire une petite promo en ligne. Que dire dans un tel cas ?

J’ai tendance à ne rien dire. Si quelqu’un, sur sa page personnelle, ne tire aucune sorte de profit de mes images, et ne les fait pas mentir, je m’en moque. Quelque part, ce n’est pas déplaisant. Une signature au bas d’une photo, par respect, comme pour tout auteur, et on laisse couler. N’étant pas convaincu du bien fondé du système actuel et longtemps contributeur sous licence Creative Commons, je me vois mal pousser ma gueulante contre un bonhomme pour une de mes photos sur son blog. Lire la suite

Tagué , ,